Dans ma rue, il y a de magnifiques tilleuls, bien espacés les uns des autres mais isolés et, de ce fait, seuls. Ils ont un petit défaut aux yeux des riverains humains dont ma famille et moi sommes ... quoique ce soit leur nature après tout et la question se pose : est-ce un défaut ou une qualité ? Ils passent en effet neuf bons mois, certaines années jusqu'à dix, de l'an à produire, avec une constance épatante, une sève blanchâtre bien épaisse, mais pas vraiment visqueuse malgré son apparence, qui tombe sereinement et avec une constance remarquable sur les automobiles en stationnement téméraire et sur n'importe quoi qui ose se trouver sous eux. Nous ne connaissons pas leur kharma ... pas encore mais nous les observons ... nous nous demandons si cette sève contient quelque effet bénéfique, magique peut-être ... Sinon, pourquoi en produire autant et de si belle qualité ? Certains d'entre nous ont stationné dessous eux jusqu'à en recevoir plus que quelques gouttes et ainsi pouvoir tenter d'estimer si l'effet serait bon ... 

J'en fus et l'effet sur le dos de mes mains fut tiède, agréable, apaisant ... 

Certains soirs, nous fûmes même jusqu'à quatre d'entre nous mais la rue est petite avec seulement 14 numéros, moi au 3, Camille au 6, Julien au 7, Sylvie au 10 à nous tenir bien droits, insouciants de l'atmosphère, têtes en l'air, tranquilles, bras tendus à attendre que le possible nectar veuille bien tomber ... Camille, Julien et Sylvie avaient l'air heureux ... Avais-je moi aussi cet air, bouche et yeux grands ouverts ? 

Nos tilleuls sont très beaux, agréables à toucher et à regarder, et ils sont absolument satisfaits chaque année lorsque des hommes casqués et vêtus d'orange, vaguement condescendants, viennent les élaguer. Nous sommes satisfaits de ce voisinage protecteur et, cette année, nous avons décidé de veiller, à tour de rôle, pour éviter que des malfaisants jaloux viennent les inciter à changer de quartier. Il faut dire que les platanes règnent en maîtres tout autour et nous pensons que la tentation peut également être un sentiment végétal ... 

Ils ne produisent pas encore de sève. Ce soir, je suis le veilleur.

Mon tilleul 09

Ma maison et mon tilleul