La lutte contre l’alcoolisme en 1914

Pour combattre l’alcoolisme, comme ses collègues, le préfet du Gers prend un arrêté indiquant les distances minimales au-dessous desquelles les débits de boisson ne pourront être établis autour des édifices de culte, des cimetières, des hospices, des établissements d’instruction publique, soit 50 m pour les communes de moins de 1 000 habitants, 250 m pour celle de 10 000 à 20 000 habitants.

Contre l'alccolisme 1914